Couche lavable d'occasion

Les Couches Lavables d’occasion : Le Guide pas à pas

À l’heure ou écologie rime aussi avec économies, certains produits sont de plus en plus plébiscités pour leur impact moindre sur l’environnement et leur économie circulaire vertueuse.

L’exemple parfait, c’est celui des couches lavables d’occasion, marché encore entaché de préjugés et fausses idées sacrément tenaces. Pour y voir un peu plus clair et peut-être vous orienter, si vous pensez à vous équiper, on a concocté ce guide pas à pas.

Pourquoi passer aux couches lavables ?

Avant de se lancer au cœur du sujet et de casser les idées reçues, on peut peut-être se demander pourquoi passer aux couches lavables ?

En quelques mots les couches réutilisables sont: extrêmement économiques (en gros on divise les dépenses par deux), écologiques (les couches classiques font partis des 3 déchets les plus présents dans les décharges) et bien plus sures pour la santé de votre bébé (pas de produit chimique pour blanchir par exemple).

Bien sur, une logistique différente est à mettre en place dans votre quotidien mais avec les bons réflexes cela n’alourdira pas votre charge mentale. Pour plus d’informations sur ce sujet en particulier vous pouvez consulter notre article sur les couches lavables.

Pourquoi utiliser des couches lavables d’occasion ?

Les avantages des couches lavables sont indéniables, mais si l’on pousse le concept au maximum, il existe un moyen de réduire encore de moitié son empreinte carbone. Pas de suspens, on parle bien sûr des couches lavables d’occasion.

Rien qu’à l’emploie du mot «occasion» je peux déjà imaginer votre expression se déformer légèrement. Immédiatement nous viennent à l’esprit des questions d’hygiène, de confiance et c’est bien normal mais vous allez voir qu’en suivant les bonnes pratiques à l’achat il n’y a aucun problème.

Dans les faits, les couches d’occasion sont encore plus avantageuses. Elles sont plus économiques; s’inscrivent dans une démarche réellement écologique et éthique en favorisant l’économie circulaire et le réemploie et comme dit précédemment leurs utilisations réduisent votre empreinte carbone de 50% sans parler de leurs impacts amoindris à la production en comparaison aux couches jetables. On est donc là sur des produits réellement ancrés dans une démarche développement durable contrairement aux couches jetables écologiques ou biodégradables.

Pour boucler la boucle, vous pourrez également les revendre pour maximiser vos économies et éviter le gaspillage. A fin d’éviter les déconvenues et les mauvaises surprises on vous conseille de suivre quelques étapes avant de valider votre achat de couche-culotte et ne pas vous retrouver dans le caca…

Quels point vérifier avant d’acheter des couches lavables de seconde main?

Bon, on l’a compris, les couches lavables de seconde main ont énormément d’avantages. Alors oui! Mais à condition de systématiquement contrôler les points suivants avant l’achat :

Questionnez le vendeur

N’ayez pas peur de questionner le vendeur si son annonce n’est pas suffisamment détaillée. La méthode d’entretien, la réalisation d’un décrassage avant et après le cycle d’utilisation, la fréquence d’utilisation, l’état des élastiques, velcro, la propreté générale et la présence de tâches, tout est important et surtout l’état de la partie absorbante.

L’état du PUL (tissu imperméabilisant et respirant)

Si vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer pour le constater vous-même n’hésitez pas à insister sur cet aspect en demandant des photos plus précises au vendeur car c’est la partie essentielle qui va assurer l’étanchéité. En fonction des types (T1, T2 etc) il sera placé dans des poches ou constituera l’enveloppe extérieure de la couche. Le PUL ne doit pas être déchiré ou déformé pour éviter les fuites d’urines. Si vous en avez la possibilité, favorisez un tissu PUL certifié «Oeko-tex».

Le prix à son importance

Ne négligez pas cet aspect, on vous conseille d’aller vérifier le prix à neuf de la marque pour voir si le vendeur n’est pas en train de profiter de l’engouement autour de ces produits. À l’inverse, des prix trop bas ne sont pas forcément bon signe. On peut trouver de tout, mais raisonnablement de – 5% pour des produits n’ayant jamais servi à – 50 % après un an d’utilisation pour des produits en bon état sont des prix respectables.

Le nombre de couches

Privilégiez l’achat de petit lot au début pour vous familiariser avec le produit, la marque, le revendeur. Dans le cas d’achats importants, on vous conseille au maximum de vous déplacer pour aller constater l’état des couches par vous-mêmes. Ha, et au fait, les couches culottes sont d’occasions, mais elles ne sont pas censées avoir une odeur pour autant!!

La marque

On est conscient que le budget est l’un des critères les plus importants et c’est en ce sens qu’on vous conseille de choisir des marques reconnues. C’est un peu plus cher à l’achat certes, mais bien entretenues, la durée de vie est remarquable et vous perdrez moins à la revente, sans parler de leurs efficacités et de la qualité de conception qui assure la sécurité sanitaire de vos bébés.

En suivant ces conseils, vous pouvez être tranquille sur vos achats de couches lavables d’occasions, et si vous souhaitez en faire un peu plus, faite un test sur une couche en passant le tissus absorbant sous un filet d’eau. Une couche bien entretenue aura conservé ses capacités d’absorption intactes.

Où acheter des couches lavables d’occasion ?

Maintenant que l’on sait comment faire le meilleur achat possible, on va voir où peut-on acheter des couches lavables d’occasion.

Vous pouvez passer par les sites tels que «Leboncoin», les réseaux sociaux comme « Facebook » (groupe ou pages d’entreprises) sur lequel en tapant simplement dans l’onglet recherche « couches lavables » vous aurez des suggestions de différents groupes d’échanges, reventes ou conseils dont certains ont plus de 30 000 membres.

Sur ces groupes ou tout simplement en tapant vos recherches sur internet vous aurez de nombreuses suggestions dont celles des sites de ventes et reventes spécialisés dans ce type de produits. Parmi eux certains sont très reconnus et affiche clairement tout les critères et la notoriété pour leur faire confiance.

En exemple précis on a celui des couches lavables Hamac d’occasions. Cette marque y a dédié une page de son site en facilitant le partage d’information, l’achat et la revente via sa plateforme.

Plus localement, il peut exister des initiatives de bourses ou groupes d’échanges, pas forcément tournés uniquement sur les couches lavables, mais sur cette catégorie de produit réutilisable et écologique. Enfin, si vous aimez flâner dans les brocantes, c’est assez rare, mais vous pouvez y faire de très bonnes affaires.

Les couches lavables d’occasion sont elles hygiéniques ?

On ne peut pas aborder ce sujet sans répondre à la question de propreté que tout le monde se pose, les couches lavables d’occasion sont elles hygiéniques ?

En général, il est normal d’avoir une appréhension surtout sur un produit d’occasion. Certains diront « on achète bien des bodys d’occasion alors pourquoi pas des couches ». On est bien d’accord, d’autant plus que c’est des produits tellement spécifiques que les revendeurs vont avoir tendance à bien les entretenir pour leur propre utilisation.

En conclusion, oui, les couches lavables de seconde main sont totalement hygiéniques, mais car il y a toujours un mais, à condition de s’assurer que le revendeur ait effectué le bon entretien et des décrassages dans les règles de l’art. Quoi qu’il en soit, on vous conseille de toujours vous en charger vous-même avant une première utilisation pour ne pas mettre des couches sales sur votre bébé.

Que faire avant une première utilisation ?

Même si vous avez pu scrupuleusement vérifier la qualité de vos couches avant de les acheter, il est indispensable de réaliser un premier décrassage et un cycle de lavage complet avant la première utilisation.

L’utilité du décrassage de vos couches lavables, c’est d’aller ouvrir les microfibres des parties absorbantes ou insert en profondeur pour y déloger les dernières particules rebelles (calcaires, résidus de crasse, etc.) et corps gras (résidus de lessive par exemple) qui ont pu s’y loger et qui vont détériorer la qualité d’absorption de la couche et donc empêcher qu’elle soit bien imperméable pour bébé. Au plus la couches est décrassé et bien entretenue et au moins vous risquez des irritations pour la peau de bébé.

En fonction des inserts, fibre de bambou, coton bio, chanvre, matière synthétique n’oubliez pas d’adapter les produits utilisés pour le décrassage. Globalement la formule sans produit chimiques ci-dessous conviendra à l’ensemble des tissus absorbants des couches de bébé.

Pour l’effectuer, ajouter une dose de bicarbonate de soude, une dose de percarbonate avec 4 litres d’eau et laissez tremper vos couches dans la solution entre 6 et 8 heures. Petit tips, ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de « Tea Tree », en plus de parfumer, cette huile à une action assainissant. Faite ensuite un cycle de lavage à minimum 60°,laissez les sécher, au soleil si possible, au maximum et vos culottes de protections pour bébé sont enfin prêtes.

Revendre ses couches lavables 

Il existe différentes plateformes de revente pour vos couches lavables. Pour les étapes avant vente, suivez simplement les conseils ci-dessus à suivre à l’achat, mais en vous plaçant dans la peau du vendeur, notamment pour la partie décrassage. Grâce à la revente vous participez au zéro-déchet et remboursez une partie de votre investissement, elle est pas belle la vie !

Vous pouvez aussi revendre vos couches sur le site hamac dont nous parlions plus haut sur la page seconde p’tite fesses.

Laisser un commentaire

Retour haut de page