close up photography of black and green computer keyboard keys

Quelles Démarches Green IT pour les Grandes Entreprises ?

La pollution informatique est un sujet de plus en plus présent à l’heure actuelle. D’où la naissance de l’informatique verte ou green IT qui a pour vocation de réduire son empreinte carbone liée au digital. Ces questions touchent les particuliers comme les professionnels, mais tout particulièrement les grandes entreprises. Dans cet article un peu technique, nous aborderons les démarches Green IT pour les grandes entreprises qui peuvent permettre de réduire la pollution numérique.

Green IT : Définition

Informatique verte (technologie de l’information verte)

L’informatique verte (green information technology) est la pratique de l’informatique écologiquement durable.

La Green IT vise à minimiser l’impact négatif des opérations informatiques sur l’environnement en concevant, fabriquant, exploitant et éliminant les ordinateurs et les produits informatiques d’une manière respectueuse de l’environnement, notamment en réduisant l’utilisation de matières dangereuses, en maximisant l’efficacité énergétique pendant la durée de vie du produit et en favorisant la biodégradabilité des produits inutilisés ou obsolètes.

Le concept de la Green IT est apparu en 1992 lorsque l’Agence américaine de protection de l’environnement a lancé Energy Star, un programme d’étiquetage volontaire qui soutenait les organisations pour économiser de l’argent et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cela en identifiant les produits offrant une meilleure efficacité énergétique.


Depuis, elle s’est bien développée. Parmi les autres composantes de l’informatique verte figurent la refonte des centres de données et la popularité croissante de la virtualisation, des réseaux écologiques et de l’informatique en cloud.

Les Enjeux de l’informatique verte (green IT)

Les ordinateurs et l’informatique en général sont extrêmement friands de ressources naturelles. Cela concerne l’énergie utilisée pour les alimenter, mais aussi les problèmes liés à leur recyclage et aux déchets. Ces questions se généralisent aussi aux systèmes d’informations qui comprennent à la fois les facteurs humains et ceux liés à l’informatique. Mark O’Neill, l’auteur de Green IT for Sustainable Business Practice nous dit  »l’informatique verte est un ensemble d’initiatives stratégiques et tactiques qui réduisent directement l’empreinte carbone des opérations informatiques d’une organisation » (O’Neill, 2010)

démarche Green IT
Quelle démarche Green IT appliquer ?

Quelle Démarche Green IT les Grandes Entreprises Peuvent-elles Appliquées?

Il existe beaucoup de recommandations assez basiques destinées aux entreprises pour diminuer leurs impacts carbone. Parmi ces démarches les plus fréquentes sont :

  • Allonger la durée de vie de son par informatique
  • Privilégier des ordinateurs de seconde main ou reconditionnée
  • Choisir du matériel informatique conçu pour durée dans le temps
  • Faire le choix d’un hébergeur soucieux lui-même des questions écologiques
  • Mener des formations sensibilisantes permettant de réduire son empreinte au bureau par des gestes simples

Ce sont toutes des recommandations à l’utilité non négligeable, qui, si elles sont bien faites, ont un impact certain.

Cependant, pour mettre en place une réelle démarche de Green IT dans son entreprise il est primordiale de penser les choses de manières plus globales en mettant en place une stratégie numérique durable.

Ce genre d’approche donne la possibilité d’agir sur des paramètres technique, logistique et humain à grande échelle. Pour cela, il est vraiment recommandé de mener un audit de système d’information afin d’agir sur l’ensemble de la structure de l’entreprise et de tous les flux qui la compose.

Green IT et Système d’Information

Cela fait déjà un moment que les questions de durabilité sont devenues un sujet de discussion important dans la communauté des systèmes d’information.

Le système d’information, regroupant et étant le point de convergence entre le sous-système humain, le sous-système métier et le sous-système technologique, est une clé centrale pour métamorphoser la gestion de l’entreprise et diminuer son empreinte carbone.

L’adoption de pratiques vertes en matière de systèmes d’information (SI) est en effet devenue, depuis quelques années, l’une des dernières initiatives adoptées par les grandes entreprises pour réduire les coûts encourus et la consommation d’énergie des infrastructures informatiques. Depuis 2007/2008, le système d’information vert est devenu un concept important dans divers domaines. Les entreprises basées sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont été parmi les premières à commencer à adopter des systèmes d’information verts.

Au cours de la décennie, les contributions existantes en matière de système d’information vert se sont d’abord concentrées sur l’exploration de la manière de rendre les technologies informatiques plus vertes en abordant la gestion de l’énergie.


Cela en mettant en place des technologies efficaces en matière d’énergie, ainsi que sur l’examen de diverses approches dans lesquelles les systèmes d’informations peuvent soutenir des opérations écologiques.

Une Réorganisation du Sytème d’Information pour Diminuer son Impact Carbone ?

Aujourd’hui, ces approches durables se généralisent peu à peu à beaucoup de grandes entreprises.

Quand les initiatives de transformation du système d’information sont opérées en vue de diminuer l’empreinte environnementale de l’entreprise, cela implique une utilisation innovante de la SI.

Parmi ces approches, l’utilisation d’applications télématiques pour réduire l’empreinte carbone de l’organisation peut être cité. Par ailleurs, la SI verte peut impliquer le déploiement de programmes innovants pour transformer l’environnement de l’entreprise en intégrant des pratiques qui préservent les ressources naturelles.

audit de système d'information

Pour cela, les entreprises font appel à des spécialistes de l’audit de système d’information.

Parfois, les entreprises ayant recours à ces services n’ont, à la base, pas toujours conscience des moyens écologiques qu’ils représentent.
Ainsi, cela arrive que cela soit la réorganisation du système d’information qui contribue à la responsabilité écologique des entreprises en fournissant des informations aux praticiens de l’organisation concernant les implications de l’utilisation des ressources naturelles, du matériel, de la gestion de données, mais aussi des praticiens de l’organisation quant à leurs implications, comportement et influence à promouvoir des initiatives durables. Même si l’objectif de base était purement économique.

 »Des produits écologiques facilitant la viabilité économique »

Dans tous les cas, cette démarche n’est pas un frein économique. Au contraire, la réduction des coûts grâce à l’utilisation éthique des ressources naturelles, l’amélioration des revenus grâce à une image positive de l’entreprise et l’augmentation de la productivité sont les premiers atouts d’une démarche Green IT de restructuration du système d’information.

Laisser un commentaire

Retour haut de page